martes, 13 de febrero de 2018

Pour aller plus loin : comment obtenir un premier plan flou et un arrière-plan net ?

Comment obtenir un premier-plan flou et un Arrière-plan net ?




Vos connaissances sur les arcanes complexes de la profondeur de champ commencent à être bonnes : vous savez ce qu’est l’ouverture et vous connaissez tous les facteurs qui influencent la profondeur de champ. Mais pour utiliser à son plein potentiel la profondeur de champ, il vous manquait une dernière petite explication.
Au vu des commentaires de ce dernier article, je me suis rendu compte que je n’avais pas abordé un cas assez simple en soi, mais pas forcément évident à comprendre intuitivement, et qui nécessite de remettre l’accent sur la mise au point. J’avais parlé de cas où le sujet était au premier-plan, et son environnement à l’arrière-plan. Mais il y a des cas où votre sujet sera plutôt en arrière, mais où vous aurez envie de placer dans le cadre des éléments du premier-plan, tout en les perdant dans un doux bokeh.

La netteté, ça commence et ça finit où ?

Ce qu’il me semble important de bien comprendre, c’est que la zone de netteté ne commence pas forcément au premier-plan pour finir à l’arrière. Elle va dans les deux sens. Reprenons mon image d’exemple avec les pièces de monnaie :
Vous voyez ? La netteté diminue dans les deux sens, vers l’avant comme vers l’arrière.
Mais comment détermine-t-on où est-ce qu’elle commence et où est-ce qu’elle finit, cette netteté ?
Et bien, c’est bête à dire, mais la netteté est la meilleure à l’endroit où vous avez fait la mise au point et à tous les endroits de l’image qui sont exactement à la même distance de votre appareil. Ensuite elle diminue graduellement selon votre profondeur de champ, qui est influencée par tous les facteurs dont j’ai parlé dans l’article précédent.
Et comme la diminution de la netteté va dans les deux sens, si vous réfléchissez un tout petit peu, vous allez comprendre comment obtenir un premier-plan flou et un arrière-plan net.
Réfléchissement, Jean-Pierre…
Si vous faites la mise au point sur un objet à l’arrière-plan, et que votre profondeur de champ est réduite, et bien tout ce qui sera à l’avant-plan sera flouté. Exemple avec l’ami Jack, qui encore une fois s’est gracieusement prêté au jeu (et avec un grand sourire aujourd’hui !).
Premier-plan flou et arrière-plan net netteté  f/2.8
Cliché pris à f/2.8, en faisant la mise au point sur l’écran, situé à environ 30 cm derrière Jack
SI on reprend la même image mais avec une ouverture plus faible (une façon d’augmenter la profondeur de champ donc), à f/16 au lieu de f/2.8, on constate qu’on voit mieux Jack, mais qu’il est toujours un peu flou.
Premier-plan moins flou et arrière-plan net netteté profondeur de champ

Le double effet Kisscool : quand il y a plus que deux plans

Parce que j’aime bien vous pousser un peu dans vos retranchements et vous faire réfléchir pour bien comprendre, prenons un cas un peu plus compliqué : celui où il y a un premier plan, un second plan et un troisième plan. J’ai donc eu besoin de trois participants pour bien vous montrer :
  • Jack (vous excuserez sa mauvaise humeur sur les clichés, il vient d’apprendre que certains d’entre vous n’étaient pas encore abonnés à la newsletter :P)
  • Marius le cactus
  • Edgar la guitare
Toutes les photos ont été prises à f/1.8.
Premier-plan net, arrière-plan flou f/1.8
La mise au point est faite sur Jack, qui est net. Marius est un peu flou, et Edgar très flou. Jusque là, c’est classique.
Arrière-plan net, premier plan flou f/1.8
Ici la mise au point est faite sur Edgar. Marius est un peu flou, et Jack très flou. Ceci correspond à la situation précédente, où la mise au point a été faite sur l’arrière-plan avec une faible profondeur de champ, et où l’avant-plan est donc flou. A l’ouest, rien de nouveau.
avant-plan flou faible profondeur de champ mise au point arrière-plan
Et enfin, la mise au point a été faite sur Marius. Et là, on voit bien que Edgar et Jack sont à peu près aussi flous l’un que l’autre. La raison est simple : ils sont à peu près à la même distance de l’endroit où j’ai fait la mise au point, à savoir Marius le cactus. De dessus, on le voit bien :
Schéma distance sujet mise au point
Voilà, vous avez bien compris ? J’espère que sous cette couche d’humour potache, cet article vous aidera à comprendre encore mieux la profondeur de champ, qui est un élément essentiel pour exprimer sa créativité en photographie. Surtout qu’il reste encore un point dont je parle dans un autre article : l’hyperfocale. Mais pour 

l’instant, postez un commentaire si vous avez des questions 

venvoyez-moi les photos que vous faites avec un commentaire sur la photo 

No hay comentarios:

Publicar un comentario

pop1

VENDRE SON SCÉNARIO, SIGNER UN CONTRAT DE SCÉNARISTE -B-

SIGNER SON CONTRAT AVEC UN PRODUCTEUR  Comme promis voilà la suite de l’article sur  « comment vendre un scénario et signer un co...